Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 22:30

Cet après-midi, j'ai tweeté une réflexion qui m'était venue suite à un échange. J'y écrivais : « Au fil des ans j'ai l'impression que la proportion des private jokes sur WP aux AG de @Wikimedia_Fr diminue au profit de celles sur l'assoce ».

Au fil des réponses et des échanges, mon impression initiale s'est dissoute et les derniers tweets de ce fil ont été de la part de schiste, qui mettait en avant que la professionnalisation de l'association, dont je suis heureux d'être membre pour ceux qui ne l'avaient pas encore deviné ou n'avaient pas consulté ma page utilisateur ;-) ), la professionnalisation donc a pour finalité de dégager ses membres de leurs obligations administratives et logistiques pour qu'ils puissent librement se consacrer à des projets « fun ». Certes, je le comprends, trouve ce but louable et d'ailleurs, n'hésite pas à en profiter ;-)

Mais ce n'était pas l'objet de mon inquiétude initiale. Comme une série de textes de 140 caractères de long ne se prête pas très bien à une explicitation, je passe par le blog...

Mon propos initial ne s'intéressait en fait non au côté drôle ou pas des AG, ou bien de savoir si participer à l'association permettait de s'éclater sur des idées que l'on n'aurait pas pu mener à bien seuls (les drones de Versailles, le Musée des Augustins à Toulouse, Afripédia, le Wikiconcours lycéen, le partenariat avec la Cité de la Céramique à Sèvres, l'obtention d'accréditations pour couvrir des événements sportifs comme ceux d'ASO par exemple, etc.).

Non, il ne s'agissait pas de cela.

Lors des premières réunions et assemblées générales auxquelles j'ai participé (j'ai adhéré il y a une demi-douzaine d'années), les interventions des orateurs présentant les projets, les échanges dans la salle, les discussions lors des pauses étaient des moments où s'échangeaient blagues et sous-entendus malicieux sur tel ou tel « événement » ou situation sur Wikipédia ou Commons. Endives ou chicons, marronniers, jeux de mots exploitant le jargon de Wikipédia... nous partagions une culture commune. Nous étions des wikimédiens (au sens de participants aux projets Wikipédia, qui aimions nous retrouver pour en parler) avant d'être membres de Wikimédia France.

Suite à l'assemblée générale qui s'est tenue samedi dernier, et des ateliers qui ont suivi, j'ai constaté après coup que ces jeux de mots avaient (quasiment ?) disparu des échanges « officiels ». Oh, on les retrouvait dans les discussions animées lors des pauses... mais la « culture de base » qui permettait la compréhension des privates jokes a changé. Entendons-nous bien : oui, j'attends le numéro de claquettes pour la prochaine AG avec beaucoup de curiosité. Non, comme beaucoup, je ne sais pas qui est Wikimédia France. Mais ces plaisanteries-là se fondent sur la culture de l'association, et non plus sur la culture wikimédienne de ses membres. Je n'ai ainsi entendu parler qu'une seule fois de la PàS sur FA ;-) Je doute que ce soit un effet secondaire de la professionnalisation. En effet, ce ne sont pas les salariés de l'association que l'on a le plus entendus.

L'association, je crois, s'est focalisée sur ses projets (là encore, au risque de me répéter, ces projets sont formidables et utiles !), et du coup le CA et les membres impliqués dans les groupes de travail (en passant : des groupes de travail ?) passent beaucoup de temps réfléchir à la stratégie, aux indicateurs, au meilleur moyen de répondre au FDC (ou de remplir une matrice...), bref, ce qui permet de mener à bien ces projets.

Mais en chemin, il me semble qu'on a oublié que ce qui fait l'intérêt de participer à une association, outre le fait de mener à bien des projets épatants, est de réunir des personnes qui partagent un intérêt commun: Wikipédia et les autres projets Wikimedia. Certes, la restructuration actuelle de l'association a pour but de faciliter, pour les membres, la réalisation de projets. Mais ce n'est pas uniquement ce que les gens font qui les motivent à se retrouver et former des cabales locales, et à plus grande échelle une association comme Wikimédia France. C'est aussi la culture qu'ils partagent et qui leur permet de ne pas uniquement parler partenariat ou sortie photo quand ils se rencontrent pour des pots (pour moi, un jus d'ananas s'il vous plaît, merci...)

J'espère qu'à force de professionnalisation, on n'en vienne pas à vouloir trop bien faire et oublier ces racines...

Partager cet article

Repost 0
Published by Litlok
commenter cet article

commentaires

SammyDay 27/10/2014 16:38

Personnellement, c'est aussi beaucoup pour cela que j'ai décidé de ne plus m'investir - pour le moment - dans l'association : ces projets sont certes extrêmement passionnants, mais me détournent de ce plaisir intense qu'est la participation à Wikipédia et aux autres projets.

Mais le plus grand plaisir qu'a pu m'apporter l'association, c'est de m'avoir envoyé en ambassadeur à une conférence pour présenter Commons et Wikisource à une assemblée de bibliothécaires, et ça c'était juste complètement en phase avec mon intérêt principal.

Présentation

  • : Litlog
  • Litlog
  • : Ce que je ne peux ou ne veux pas écrire sur Wikipédia sur Wikipédia...
  • Contact

Recherche

Liens